top of page

Présentation

"Les éditions du chien qui passe" ne courent pas après l'argent. Leur unique ambition est de porter des plumes talentueuses et libres de toute préoccupation commerciale à la connaissance du grand public. En effet, contrairement à une idée reçue, notre conviction est qu'il existe bel et bien des génies méconnus; des manuscrits de grande qualité, passés inaperçus pour des raisons douteuses, et qui n'attendent qu'une brise légère pour trouver leur place. 

Pour ce faire, nous proposons une formule :

À compte d'auteur à un tarif défiant toute concurrence.

NOTA BENE : Nous en sommes conscients, bien qu'un certain Marcel Proust débuta ainsi, le compte d'auteur n'a pas bonne presse auprès des écrivains certains de leur talent, et Dieu sait s'il y en a. Toutefois, s'il est gratifiant d'être entièrement pris en charge par une maison d'édition réputée, il n'est pas rare que lesdites personnes, fières d'avoir obtenu le saint Graal, déchantent très vite au vu des très maigres revenus qui découlent de cet heureux adoubement.

Huit pour cent (8%) de royalties sur le prix hors taxe d'un livre vendu 15 euros égale à : 

15€ : 1,055 (TVA à 5,5%) = 14,21€ x 8 = 113,74€ :  100 =1,137€. Votre éditeur devra en vendre 1000 pour que vous touchiez 1137 euros, mille exemplaires étant déjà un très joli score en deçà duquel se situe l'énorme majorité des écrivains. Concrètement, à moins d'être une personnalité médiatique, vouloir être édité à compte d'auteur n'est en définitive qu'une histoire d'ego (tout à fait humaine et compréhensible).

 

Par ailleurs, ne pas tenir à être édité à compte d'auteur peut également signaler que l'on ne croit pas soi-même en soi et que l'on préfère faire prendre tous les risques à une tierce personne en espérant que celle-ci fasse correctement son travail; ce qui n'est pas toujours le cas. Mais en définitive, pour celles et ceux qui sont les plus convaincu(e)s de leur talent, le compte d'auteur peut s'avérer infiniment plus lucratif en ne moyennant initialement qu'une somme tout à fait raisonnable.

Par exemple, une édition vous revenant à 900€ (24 exemplaires compris) pour un livre que vous vendrez 12€ et que vous aurez payé 7,08€, vous rapportera 59% (au lieu de 8%) de bénéfice et vous n'aurez qu'à écouler 75 de vos ouvrages pour récupérer vos frais initiaux. Si vous deviez en vendre 1000, vous gagneriez donc : 12€ - 7.08€ = 4.92 x 925 = 4551€ (5 fois plus qu'à compte d'éditeur). 

 

NOTA BENE : Reprécisons que nous ne choisissons en aucune manière d'éditer tout le monde. Notre amour et notre connaissance de la littérature ne nous autorisent pas à troquer la qualité contre la quantité, et les personnes que nous signons peuvent être certaines de leur distinction. Il en va de la réputation que nous souhaitons acquérir, et nous n'entendons pas la bâtir sur ce que nous n'estimerons pas digne d'intérêt, tant esthétiquement que du point de vue du contenu. 

"Les éditions du chien qui passe" assumeront donc comme tous les éditeurs :

- La correction des textes qui lui seront soumis (L'orthographe seulement et non pas la reformulation. Dans le cas où nous estimerions que cette dernière ne serait pas de qualité, nous ne retiendrions bien entendu pas le tapuscrit).

- La mise en page.

- L'intégration des illustrations éventuelles. 

- La création de la couverture (Première et quatrième de couverture).

- La conversion en e-book (optionnel).

- L'enregistrement de l'ouvrage à la BNF (Bibliothèque Nationale de France).

- La garantie de sa publication très rapide sur toutes les plateformes dématérialisées, ainsi que la possibilité de le commander dans toutes les librairies de France.

- Et enfin, 24 exemplaires sont compris dans le contrat. 

bottom of page